Entretien du gazon : Comment avoir une belle pelouse ?

Comme vous le savez, le jardin est la 5 ème pièce à vivre de la maison, et que serait-il sans une belle pelouse ? Comme l’on prend soin d’avoir de beaux tapis d’intérieur et de les entretenir, le gazon est lui le tapis d’extérieur qui sublimera votre jardin. Que vous soyez débutant dans le jardinage ou expérimenté, ce guide vous aidera à planter, entretenir et embellir votre pelouse tout au long de l’année. Vous retrouvez également quelques astuces utiles pour l’utilisation de votre matériel afin de jardiner plus facilement et en toute sécurité.

Aménager son jardin et planter son gazon : du débroussaillage à la première tonte

Dans cette première partie, nous allons voir comment préparer sa terre, planter son gazon et réaliser ses premières tontes. Etape par étape, nous allons vous guider dans la réalisation d’un gazon digne de votre jardin.

1_ Débroussailler

Il est possible qu’avant de planter votre gazon vous ayez à débroussailler une partie de votre terrain. Il est essentiel que celui-ci soit parfaitement dégagé avant de passer aux autres étapes.  Si vous avez des bordures, il faut également utiliser un coupe-bordure.

Avant de débroussailler, réglez le harnais de la débroussailleuse en fonction de votre terrain afin d’éviter que votre lame ne rentre en contact avec un obstacle qui puisse l’endommager. Si vous avez un problème lorsque vous utilisez la débroussailleuse et que vous devez intervenir dessus, il faut impérativement l’éteindre et la débrancher. Cela vous permettra d’éviter n’importe quel type d’accident, surtout quand vous intervenez sur la lame. Cela vaut également pour le nettoyage et l’entretien de votre appareil.

Une fois que toutes les précautions de base ont été prises vous pouvez débuter votre débroussaillage et intervenir sur les zones à dégager.

Après avoir débroussaillé la zone où vous planterez votre gazon, nettoyez-la entièrement jusqu’à qu’il ne reste plus aucune branche ou de brindilles qui pourraient gêner la plantation de vos semences.

2_ Analyser la terre  

Cette étape est facultative mais il est fortement recommandé de l’accomplir. Elle vous permettra de mieux préparer votre sol, et donc, de permettre à votre pelouse de se développer plus rapidement ainsi que d’être de meilleure qualité.

Vous pouvez donc réaliser une analyse chimique de votre terre afin de déterminer son niveau d’acidité et d’alcalinité, aussi appelé pH. Le pH idéal est de 7, s’il est en dessous ont dit qu’il est acide, s’il est au-dessus il est alcalin.

L’analyse vous fournira également un bon résumé de la composition de votre sol, notamment sa teneur en éléments fertilisants. Parmi-eux, il est important de tenir compte des suivants :

  • Le magnésium et la potasse : ils permettent à la pelouse de mieux résister à la sécheresse ou au froid et améliorent sa résistance (contre le piétinement par exemple)
  • L’acide phosphorique : elle accélère la croissance des racines
  • L’azote : elle accélère la pousse des feuilles et les rend plus vertes
  • Le souffre : il permet d’augmenter la résistance au froid

Il est aussi intéressant de constater la présence d’oligo-éléments, ceux-ci participent à la fonction chlorophyllienne des plantes donc à la croissance et à la fixation de l’azote.

3_ Préparer le sol

Afin de bien préparer votre sol avant de semer votre gazon il est essentiel de le travailler sur une vingtaine de centimètres à l’aide d’une motobineuse ou une fraise. Vous devez également retirer les pierres et les racines par la même occasion.

Dans le cas où votre sol ne serait pas assez aéré, n’hésitez pas à ajouter du sable ou de la tourbe pour l’alléger. S’il n’est pas assez riche n’hésitez pas à le renforcer avec du terreau adapté. Il est également conseillé de nourrir le sol avec du compost avant de semer.

4_ Niveler le sol

Une fois la terre prête il faut niveler le sol afin qu’il soit le plus plat possible. Cela permettra d’avoir une meilleure irrigation du terrain et d’empêcher les phénomènes de tassements irréguliers. Il faut réaliser cette opération par temps sec à l’aide d’un croc et/ou d’une pelle.

5_ Tasser le sol

Afin de permettre une germination homogène la terre doit être tassée, idéalement à l’aide d’un rouleau lesté que vous pouvez acheter  ou louer suivant vos besoins. N’oubliez pas de passer un léger coup de râteau pour que les graines qui seront semées ne restent pas trop en surface.

6_ Choisir ses graines

Bien sûr, avant de semer son gazon il est essentiel de bien le choisir. Suivant la pelouse que vous souhaitez avoir il est recommandé de choisir un type de gazon qui va convenir à l’utilisation et la fonction que vous souhaitez.

Faire son choix selon la pelouse que l’on désire :

  • Si vous désirez un gazon classique qui est une sorte de « passe partout » optez donc pour le gazon rustique
  • Si vous avez des enfants ou que vous allez fréquemment piétiner votre gazon le gazon de type sports et jeux sera donc le plus adapté
  • Le gazon japonais : si vous avez un talus, il est idéal car il nécessite très peu de tonte. Ce gazon associe ray-grass et mélange de graines
  • Le gazon suisse : Il est plus gai que les autres types de gazon car il mélange ray-grass et graines de pâquerette. Si vous souhaitez avoir un jardin fleuri, c’est un très bon choix !
  • Le gazon anglais : Bien plus fin que les autres il est aussi plus fragile et pousse plus lentement. Il est donc souvent considéré comme plus élégant et permet d’espacer les tontes
  • Gazon de regarnissage : Il est essentiel de toujours en avoir de côté pour réparer sa pelouse lorsqu’elle à subit des dégâts. Nous vous conseillons également le gazon rénovateur qui est très utile si vous êtes en train de rénover une pelouse

7_ Semer votre pelouse

Les semences doivent être réparties régulièrement sur toute la surface à la main ou à l’aide d’un épandeur. Il faut compter entre 15 et 20 g/m² de graines. Il vaut mieux en mettre pas assez lors du premier passage que trop car il est bien évidemment toujours plus facile de ressemer que de devoir retirer le surplus.

8_ Enfouir les graines

Vous avez le choix entre trois options pour l’enfouissement de vos graines :- la première est de passer un coup de râteau pour enfouir les graines sous environ 1 cm de terre. Réalisez cette action uniquement sur une terre sèche, car sinon, vous déplacerez les graines avec la terre- la seconde est de recouvrir les graines d’une fine couche de terreau (environ 1 cm également) afin de leur donner un environnement de croissance idéal. N’hésitez pas à tasser de nouveau, si possible avec un rouleau afin que les graines rentrent bien dans le sol. Assurez-vous que la terre est assez sèche sinon vous risquez de déplacer les semences.

– La dernière option serait d’utiliser un balai à gazon à fils ronds métalliques. Ceci permet de faire des rainures dans la terre moins profondes et moins grossières qu’avec un râteau.

9_ Arroser votre pelouse

Les différentes semences ne poussent pas au même rythme. Si vous avez fait un mélange l’étape de l’arrosage est encore plus cruciale que si vous n’en avez pas fait.

Dans tous les cas, l’idéal reste d’arroser très régulièrement après avoir planté vos semences pour garder une terre humide pendant au moins trois semaines. En fonction de votre région, et de la météo, vous pouvez prolonger ou non cette période d’irrigation régulière.  

Pour un arrosage optimal utilisez un arroseur qui projette de fines gouttelettes, cela vous aidera à couvrir la surface d’arrosage rapidement sans faire de trou dans la terre. Vous éviterez aussi que les graines puissent ruisseler avec l’eau et former des trous.

10_ Premières tontes

  1. Vous devez attendre que l’herbe atteigne les 10cm de hauteur minimum pour la première tonte. Il est essentiel d’attendre, car l’herbe n’est pas encore totalement bien enracinée malgré le fait qu’elle ait déjà bien poussé. Si possible évitez de tondre votre pelouse si elle est trop humide.
  2. Coupez à environ 6 centimètres, il est impératif de ne pas couper trop court pour éviter d’arracher votre pelouse.
  3. Passez un coup de rouleau pour bien aplanir votre terre qui aurait pu être légèrement soulevée par la tonte.
  4. Dans le cas où le temps serait sec, n’hésitez pas à arroser de nouveau après la tonte pour permettre à votre pelouse de continuer à bien se développer.

Dans les 6 premiers mois, continuez à soigner votre tonte et arrachez les mauvaises herbes seulement de façon manuelle car les racines sont encore en train de se développer. Dans le cas où ça ne soit pas possible car vous êtes envahit de mauvaises herbes, utilisez du désherbant sélectif qui est spécialement conçu pour un jeune gazon.

Si vous ne savez pas vous servir de votre tondeuse ou que vous voulez savoir comment mieux l’entretenir n’hésitez pas à consulter nos articles à ce sujet :

 

Rénover et embellir une pelouse endommagée

Il se peut que vous ayez délaissé un petit peu votre jardin ou bien que vous en récupériez un qui n’a pas reçu l’entretien nécessaire pour rester beau et propre. Dans ce cas, nous vous avons également préparé un mini-guide pour rénover et embellir une pelouse qui en aurait besoin.

1_ Désherbage de votre pelouse

Une pelouse qui est abîmée est souvent envahie de mauvaises herbes qui ont pu proliférer dû à un manque d’entretien. La première étape est donc de désherber sa pelouse.

Vous pouvez adopter différentes méthodes pour désherber votre jardin :

  • Désherbage manuel : Il se fait bien évidemment à la main ou bien à l’aide d’outils tels qu’un couteau à désherber. Il est gourmand en temps mais respectueux de la terre et de la planète, il est important de bien retirer toutes les racines pour éviter qu’elles prolifèrent de nouveau.
  • Désherbage chimique : Certaines surfaces sont trop conséquentes pour être désherbées à la main et nécessitent l’utilisation d’un désherbant chimique. Vous pouvez donc faire votre choix parmi notre sélection d’herbicides.
  • Désherbage thermique : Plus extrême, mais pas moins efficace, il consiste à brûler à répétition les mauvaises herbes jusqu’à ce qu’elles meurent totalement.

Peu-importe votre cas, c’est une étape essentielle qui doit être minutieusement accomplie pour permettre à votre pelouse de repartir sur une base saine.

2_ Démoussage de votre pelouse

La mousse est un problème commun à beaucoup de pelouses, c’est d’ailleurs souvent à cause de l’humidité et d’un sol mal aéré. Rassurez-vous, on s’en débarrasse plutôt facilement.

Traitements naturels :

  • Scarifier la pelouse : accomplissez cette action quand l’hiver se termine, c’est la meilleure période pour cela
  • Assurez-vous que votre pelouse pousse plus rapidement que la mousse et épandez de la cendre de bois sur les zones avec de la mousse
  • Entre février et mars aérez votre pelouse et décompactez votre sol, un sol qui respire est un sol qui est plus propice à la pousse du gazon et moins à la pousse de mousse car forcément moins humide
  • Vous pouvez également l’arracher avec les mains si vous n’avez pas une grande quantité

Traitement chimique :

  • Vous pouvez aussi traiter la mousse à l’aide de sulfate de fer, toutefois son utilisation n’est pas très recommandée, en effet, il est susceptible d’abimer le sol et toxique pour les animaux

Dans tous les cas, il est très important de prendre soin de sa pelouse, c’est la meilleure façon d’éviter d’avoir de la mousse.

3_ Regarnissage de votre pelouse

Quand regarnir sa pelouse ?

Idéalement, une pelouse peut être regarnie de mars à mai ou pendant l’automne, comme pour la plante du gazon. Le regarnissage peut également être effectué après le semis si certaines zones n’étaient pas complètement couvertes.

Quel gazon pour regarnir correctement sa pelouse ?

Afin d’avoir un résultat rapide et efficace nous vous conseillons d’utiliser du gazon de regarnissage, il est précisément fait pour cela. Sa germination est plus rapide qu’un gazon classique et sa levée très homogène. Si la surface est très importante, cela peut cependant être pertinent de ressemer le gazon que vous aviez déjà semé précédemment. Il faudra cependant s’armer de patience et être aux petits soins avec celui-ci.

Comment regarnir une pelouse ?

Tout comme lors d’un semis classique, il faut préparer le sol. Suivant l’état du sol, l’étape de préparation sera plus ou moins gourmande en temps. Dans le cas où le sol soit encore dans un état correct, un coup de râteau ou de griffe est suffisant pour décompacter la terre et permettre aux graines de s’insérer correctement lors du semis.

Il n’est pas forcément essentiel de tasser les graines si vous utilisez du gazon de regarnissage. Comptez environ 40mg par m² de terre.

Une fois cela accomplit, enfouissez les graines dans la terre et recouvrez la zone de semis avec une fine couche de terre ou de terreau puis tassez la zone.

4_ Aération du sol

Avant d’aérer votre sol, vous devez choisir si vous allez utiliser un aérateur motorisé ou bien un aérateur manuel.

  • Un aérateur motorisé : Il est idéal pour les grandes surfaces et vous pouvez en louer un pour un ou plusieurs jours pour une somme presque dérisoire quand au temps qu’il vous fera gagner.
  • Un aérateur manuel : Il convient aux petites pelouses. Il en existe deux types : celui muni d’un cylindre qui détache les mottes de terre et un autre qui fait des trous dans le sol sans retourner la terre. Nous recommandons celui qui retourne les mottes de terre, car le sol sera mieux préparé pour accueillir une meilleure absorption de l’eau et des nutriments.

Une fois votre choix fait, passez l’aérateur une seule fois sur la ou les zones nécessitant d’être aérées. Vous pouvez également légèrement fertiliser votre sol après cette étape.

5_ Arroser et tondre

Vous pouvez suivre exactement la même démarche que lorsque vous plantez votre gazon pour la première fois. (RAJOUTER ANCRE VERS : « SEMER VOTRE PELOUSE »). L’arrosage doit être régulier et la première tonte doit être faite quand l’herbe à atteint les 10cm de hauteur afin d’éviter de l’arracher lors de celle-ci. Pensez également à re-tasser régulièrement.

Entretenir sa pelouse tout au long de l’année

1_ Les bons mois pour entretenir sa pelouse

Entretenir sa pelouse au mois de septembre 

En septembre, c’est le moment idéal pour couper l’herbe sur les bords de votre pelouse, s’il y a un moment pour faire place nette dans votre jardin c’est celui-ci. Si vous n’avez pas scarifié votre gazon au printemps il est encore temps de le faire ! Le mois de septembre est également un moment propice pour semer un nouveau gazon car les mauvaises herbes sont moins présentes et le sol suffisamment chaud et humide. Si vous avez des trous dans votre pelouse, vous pouvez encore regarnir à cette période de l’année. Si vous avez l’habitude de fertiliser, utilisez un engrais spécialement conçu pour l’automne afin d’embellir votre pelouse et lui permettre de mieux traverser l’hiver !

Entretien du gazon en octobre et novembre

L’automne est déjà là, il faut donc rapidement ramasser les feuilles et répéter l’opération régulièrement afin d’éviter l’asphyxie de votre pelouse à cause du manque de lumière. Vous éviterez également l’apparition de champignons. Votre gazon peut également souffrir d’un excédent d’eau à cette période, n’hésitez pas à faire des trous, par exemple à l’aide d’une fourche pour provoquer l’écoulement de l’eau dans des zones plus profondes. Afin de bien préparer le début du printemps, répandez de la chaux pour que votre sol ait le temps de l’assimiler. Concernant la tonte, une seule coupe à une hauteur d’environ 5 cm devrait suffire. Il est fortement déconseillé de tondre lorsque des gelées nocturnes sont annoncées.

Entretien du gazon en hiver

C’est la période délicate de l’année, il faut donc éviter de marcher sur la pelouse qui risque d’être très fragile, notamment à cause du gel. Profitez de cette période pour faire entretenir votre matériel de tonte et préparer la prochaine saison. Si vous rencontrez un problème n’hésitez pas à consulter nos guides pour diagnostiquer les pannes . C’est également le moment de réfléchir et d’organiser ses futurs travaux d’embellissement du jardin (réalisation d’une haie fleurie, mise en place d’un salon de jardin ou d’une cabane…). A partir de février, vous pouvez de nouveaux épandre un peu de chaux suivant les températures. Si vous devez attendre mars, cela n’est pas un problème.

Entretien du gazon en mars

Le mois de mars peut être encore un peu tôt pour entretenir votre pelouse, toutefois, une fois que les températures se rapprochent des 10-15°C et qu’il ne gèle plus la nuit vous pouvez reprendre l’entretien sans soucis.

Juste après l’hiver il est essentiel de faire disparaître la mousse et les mauvaises herbes, si jamais votre pelouse est envahie n’hésitez pas à scarifier votre pelouse. Il faudra faire attention à bien regarnir aux endroits où il y aurait des trous. Par la suite, vous pouvez tondre de nouveau mais il est important que votre lame soit placée le plus haut possible afin de ne pas arracher votre gazon. N’oubliez surtout pas les bordures ! Une fois cela accomplit, vous pouvez fertiliser votre sol. Cette action doit être réalisée 3 fois par an, l’idéal est d’abord d’utiliser un engrais à longue rémanence qui préviendra de l’apparition de mousse.

Entretien de la pelouse en avril

Dans le cas où le mois de mars s’est avéré trop froid pour accomplir toutes les actions précédemment conseillées, réalisez donc d’abord celles-ci avant les actions que nous vous conseillons au mois d’avril.

Au cours de ce mois, vous pouvez semer du gazon si vous ne l’aviez pas fait avant l’hiver. Dans l’idéal, vous devriez attendre encore un peu mais si les conditions météos sont optimales rien ne vous en empêche, bien au contraire. L’action prioritaire de ce mois est l’élimination et la prévention contre les mauvaises herbes. Vous pouvez donc aérer votre sol et arracher manuellement les mousses qui auraient subsisté lors de la scarification précédente. Il est également fort possible que des insectes commencent à revenir investir votre sol, si vous observez des trous il est fort possible que des vers blancs en soient à l’origine. Il faut donc vous en débarrasser au plus vite !

Entretenir son gazon en mai

A partir du mois de mai, la pelouse redevient la reine du jardin et commence à pousser de nouveau de façon intense. Il est conseillé de tondre à une hauteur de 7-8 cm les premières fois et par la suite vous pouvez descendre jusqu’à 5cm si elle a été plantée depuis plus de 6 mois (sinon conservez une taille haute). Suivant la météo il est peut-être déjà opportun d’arroser, surtout si vous avez planté du gazon le mois précédent, il est essentiel de s’assurer que les jeunes pousses ne manquent pas d’eau !

Si vous comptez entreprendre des travaux dans votre jardin, il est important de ne plus tarder car si le temps et donc le sol est trop sec vous risquez d’avoir du mal à entreprendre ces travaux.

Entretenir sa pelouse au mois de juin

Le mois de juin est votre dernière échéance pour obtenir une pelouse digne de ce nom pour l’été ! Vous devez donc regarnir les derniers trous qui auraient pu apparaître et fertiliser une seconde fois (par temps humide si possible) afin que votre gazon soit le plus beau possible pour les meilleurs mois de l’année.

Si votre pelouse à été semée depuis plus de 6 mois vous pouvez tondre un peu en dessous des 5cm, c’est à vous de juger de sa résistance pour éviter qu’elle ne s’arrache. Bien entendu, les températures sont remontées et il est essentiel d’arroser pour garder une pelouse bien hydratée afin qu’elle ne jaunisse pas !

Entretenir le gazon au mois de juillet et août

Ces mois-ci sont faits pour profiter de sa pelouse, vous n’avez donc qu’à tondre régulièrement un peu en dessous des 5cm et arroser régulièrement en quantité importante afin d’empêcher que celle-ci ne s’assèche !

2_ Préserver sa pelouse des nuisibles

Nous vous proposons quelques conseils pour protéger votre pelouse contre les nuisibles de votre jardin :

  1. Lutter contre la taupe : il est très difficile de lutter contre les taupes, vous pouvez planter de l’euphorbe qui est une plante qui les éloigne plutôt bien en règle générale. Si des galeries apparaissent vous devez les détruire le plus rapidement possible.
  2. Lutter contre les rongeurs : Vous pouvez fabriquer des pièges pour les capturer et les relâcher en forêt par exemple. Sinon, vous pouvez disposer des appâts empoisonnés qui sont généralement très efficaces.
  3. Lutter contre les oiseaux : ils ne sont gênants qu’au moment des semis car ils viennent picorer les graines fraîchement semées. Vous pouvez mettre en place des dispositifs pour les effrayer lors des semis. Dans tous les cas, ce ne sont pas eux qui gêneront vraiment la pousse de votre gazon.
  4. Lutter contre les larves : elles s’en prennent généralement aux racines, c’est le cas des larves de tipules et de vers blancs ou gris. Cela fait jaunir la pelouse, il faut donc s’en débarrasser rapidement de façon manuelle et en appliquant un insecticide adapté.
  5. Lutter contre les fourmis : elles sont plus gênantes que dangereuses, vous pouvez vous en débarrasser facilement grâce à un insecticide dédié.

 

Nous espérons que ce guide répond à vos questions et différentes problématiques sur l’entretien de votre pelouse. Si vous pensez qu’il vous manque un élément ou que vous souhaitez d’avantage de conseils, n’hésitez pas à visiter notre blog ou bien à nous contacter ou nous solliciter directement sur Facebook !

Articles récents dans la même catégorie

Guide d’achat : comment bien choisir sa tondeuse à gazon ?

Lorsqu’on choisit sa première tondeuse ou bien que l’on change une tondeuse obsolète il est bien souvent difficile de choisir parmi tous les modèles existants. Tondeuse électrique ou thermique ? Poussée ou autotractée ? Quelle est la bonne tondeuse pour ma superficie de jardin ? Nous répondons à toutes ses questions dans notre guide pour vous aider à choisir le mieux possible le modèle de tondeuse à gazon qui conviendra à vous et votre jardin !

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Soyez informé de chaque nouvelle publication sur le blog en vous inscrivant à la newsletter